Tous les français connaissent évidemment Surya Bonaly, la célèbre patineuse artistique de nombreuse fois médaillée, à la fois innovante et dérangeante, qui aura révélé dans le même temps son infini potentiel créatif et l’adversité de juges aux critères d’évaluation pour le moins critiquables.

Que voyons-nous en regardant son thème ? Tout d’abord que Mars, planète de l’action concrète et physique est conjointe à Uranus, l’innovation, et se trouve reliée à Apollon, la médiatisation d’une part, la spécialisation d’autre part, et planète souvent en rapport avec le succès. En effet, Apollon connaît son sujet par coeur, va au fond des choses. En se reliant à Mars, ces deux planètes font de Surya une experte dans sa pratique physique. Ce n’est pas pour rien que les astrologues disent souvent des sportifs qu’ils sont des « martiens », Mars étant la planète de la pratique sportive.

Et justement, que vous-nous quand nous prenons le mi-point (c’est-à-dire l’équidistance) de Mars et Apollon (Q/=) ? Eh bien que cela tombe en plein à la fois sur le Soleil M (le corps physique) et sur le Milieu du Ciel (l’état d’esprit).

Que le Soleil M et le MC (Milieu du Ciel) soient conjoint montre l’intérêt de Surya pour le corps physique (prénom qui, d’ailleurs, signifie Soleil en hindi). Et cet intérêt, en relation avec Mars Q, fera d’elle très tôt une sportive puisqu’elle pratiquera le patinage artistique, mais aussi l’escrime, la gymnastique, la danse classique et le plongeon.

Son Soleil M tombe également au mi-point de Kronos/Vulcain (</?) qui fait d’elle une « grande » dans son domaine (Kronos < élève et donne de la notoriété, Vulcain ? agit ici comme une planète qui amplifie ce qu’elle touche). Tandis qu’une des autres branches de la croix relie le Soleil M à… la Lune 7, la planète de la féminité et de la popularité.